jeudi 10 mai 2018

Voy a dormir, vestida de mar ...











Je vais dormir
Dents de fleurs, coiffe de rosée
mains d’herbe, toi ma douce nourrice
prépare les draps de terre
et l’édredon sarclé de mousse.
Je vais dormir, ma nourrice, berce-moi.
Pose une lampe à mon chevet
une constellation, celle qui te plaît
elles sont toutes belles : baisse-la un peu.
Laisse-moi seule : écoute se rompre les bourgeons…
un pied céleste te berce de tout là-haut
et un oiseau esquisse quelques voltes
pour que tu puisses oublier… Merci. Ah, une dernière chose :
s’il venait à me téléphoner
dis-lui qu’il n’insiste pas et que je suis sortie…


Voy a dormir
Dientes de flores, cofia de rocío
manos de hierbas, tú, nodriza fina
tenme prestas las sábanas terrosas
y el edredón de musgos escardados.
Voy a dormir, nodriza mía, acuéstame.
Ponme una lámpara a la cabecera
una constelación, la que te guste
todas son buenas, bájala un poquito.
Déjame sola: oyes romper los brotes.
Te acuna un pie celeste desde arriba
y un pájaro te traza unos compases
para que olvides. Gracias... Ah, un encargo:
si él llama nuevamente por teléfono
le dices que no insista, que he salido.

Alfonsina Storni - Voy a dormir



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. Merci pour votre compréhension !