dimanche 29 avril 2018

Si tu rencontres ...



Si tu rencontres un amant épris, éperdu
Avec dans sa faim une satiété
Et dans sa soif, assouvie à la source
Une retenue

Et que les gens disent :
« C’est un fou !
que peut-il bien vouloir de l’amour ?
qu’espère-t-il de tant de patience ? »



« Est-ce pour Une telle
qu’il verse ces larmes de sang ?
alors qu’elle n’a rien de merveilleux
ni de remarquable ? »

Dis-leur que ce sont eux les sourds et les démunis
morts avant d’être nés
comme connaîtraient-ils l’essentiel qui fait vivre
sans l’avoir expérimenté ?


Khalil Gibran -  " extrait du Chant 12 du Livre des Processions "



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. Merci pour votre compréhension !