jeudi 10 juillet 2014

La ballade du lapin ...













Oh ... Les harengs saurs seront perdus demain
Et les concombres ne vaudront plus rien  
Mais ici,  tu t'en laves les mains


Oh ... 
ça me rend fou,  le frigidaire est plein
Je t'avais acheté du vin divin
La mayonnaise a du chagrin
Tu m'avais bien promis ta présence pour ce soir, ma mie
J'avais fait du gratin, des champignons si fins, du salami
Oh ... 
J'ai eu tort de croire à ton appétit 
Tu n'es pas venue sale amie ...


Les escargots,  la larme aux yeux
Silencieux, rentrent chez eux
Les salsifis tout déconfits
Au riz confient tous leurs soucis
Les fraises des bois noient leur chagrin
dans le Kirsch et le romarin
Et la scarole à l'huile d'olive
A pris la pâleur de l'endive


Oh ... tout est gâché vraiment je n'ai plus faim
Qu'est-ce que tout ça va devenir demain ?
Faut en faire profiter quelqu'un
Oh ...  les vagabonds trouveraient ça si bon
C'est l'occasion de faire une bonne action
Avec toutes ces provisions


Au diable le lapin que tu m'as posé ce soir, méchante
Je l'ajoute au menu avec tout's ses vertus réconfortantes
Oh ... les pauvres vont faire un vrai réveillon
J'entends déjà le bruit des gros camions
D'l'abbé Pierre et ses longs jupons.


Boris Vian "La ballade du lapin"





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. Merci pour votre compréhension !